Art topiaire et sens au jardin

Sudjardin sculpte la matière végétale pour obtenir des formes ornementales et géométriques en art topiaire : boules, cônes, spirales, et haies. L’art topiaire est issu du grec topiarus qui désignait le jardinier chargé d’exécuter ces sculptures végétales dont certaines donne vie à des personnages ou animaux. Les topiaires ont gagné leurs lettres de noblesse dans les jardins à la française des XVIIème et XVIIIème siècles. Ces formes travaillées empruntent au classicisme français : elles évoquent les perspectives de Le Nôtre à Versailles ou encore l’entrée de domaines de prestige, dont certains viticoles ou encore ces « folies », maison de villégiature construites dès le XIVème et principalement au XIXème siècle.

Les topiaires reviennent à la mode de nos jours car de telles sculptures vivantes confèrent toujours un supplément d’âme au jardin. Mais surtout ces formes apaisent le regard par leurs formes harmonieuses. Deux buis taillés à l’identique et symétriques marquent un seuil, indiquent le passage d’un espace à un autre… Ils nous invitent à partir de leur point d’accroche à faire glisser notre regard pour suivre un autre axe, nous accompagnant et nous guidant au sein du jardin. Ce dernier devient plus lisible et mystérieux à la fois grâce aux topiaires.

Les formes végétales de l’art topiaire nous racontent une histoire, si ce n’est l’Histoire. C’est pourquoi les topiaires doivent rester sobres dans leur formes et leur nombres et placées à des emplacements stratégiques et bien choisis pour être efficaces. Vous êtes désireux de redonner sens et caractère à votre jardin ? Contactez-nous afin d’entretenir vos topiaires existantes et/ou d’étudier ensemble les possibilités d’emplacement de topiaires fonctionnelles. Quelques-unes suffisent à préciser les passages, les cônes de vue ou axes visuels à privilégier…

L’art topiaire donne une identité et rythme les différents espaces de votre jardin. Les persistants taillés en topiaires tels le filaire ou laurier tin par exemple, ou comme ici ce buis en bas à gauche, se détachent bien des haies et massifs traités de manière plus libre révélant une entrée de propriété à la française. Un if ici taillé en cône structure ce bosquet en contrastant avec les rosiers arbustifs. Enfin, une taille en nuage plus japonisante permet quant à elle de réduire en hauteur un chêne vert qui obstrue le paysage en arrière plan, et de dévoiler ainsi la montagne Sainte-Victoire.

art topiaire : entrée de propriété

Buis boule en art topiaire pour une entrée de propriété

Art topiaire

Cet If en cône structure ce massif touffu. Art topiaire.

Art topiaire

Chêne vert réduit en nuage dévoile la Sainte-Victoire